24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 10:03

Comment produire des tueurs à la chaine ou des individus prolétarisés ? Réponse avec deux exemples concrets de suggestion mentale :

 

norvège

 

La cour d’assises est assemblée ; une tête d’homme sera jouée dans un instant. L’avocat de la défense déploie manches et effets oratoires. Epuisés, bombardés d’arguments, les jurés écoutent… N’a-t-on pas fait appel à leur raison,  à leur vertu et à leur intégrité d’êtres humains ? Et l’avocat parle, tentant "de persuader" ces juges…

 

Brusquement, le plaideur envisage l’enfance de l’accusé : père ivrogne, mère addicte, disputes familiales, pauvreté, conflits… Et l’avocat crie : « Songez à cette enfance atroce, messieurs les jurés, et acquittez ! ».

 

Un juré a pâli, comme une flèche, cette injonction le touche, non plus dans sa raison, mais en plein centre de son émotion ! Car ce juré se rappelle, lui aussi, son père alcoolique, sa mère absente, sa pauvreté et son enfance malheureuse. Le plaidoyer de l’avocat le pénètre profondément.

 

Les dés sont jetés ! Devant ce juré, « l’avocat a gagné ». Le raisonnement et la persuasion ont cédé le pas à l’émotion. Et l’impulsion (ou la pulsion) qui en découle reste maîtresse du terrain. De ce juré, viendra un acquittement ou une réduction de peine…

 

« Ou la logique et la raison s’affaiblissent, la suggestion émotive remporte la victoire ».

Et cette puissance de la suggestion, les meneurs de foules la connaissent bien !

  

parteitag

    

Leni Riefenstahl, la cinéaste du troisième Reich allemand, mettait savamment en scène les entrées du sinistre Adolf Hitler et les formidables fêtes du Parteitag… Plus ce cent mille hommes, rangés ; des milliers de drapeaux ; les cloches de Nuremberg sonnant ; une arène de pierre et de marbre ; une ouverture prolongée par la grande forêt… Et dans cette ouverture végétale, Hitler qui avance, glorieux et triomphant, sans gardes, tandis que les chants retentissent et qu’au loin, roule le canon…

 

Une scène théâtrale soutenue par une émotion puissante et suggestive à souhait !

Car à ce moment de l’histoire, « un seul ordre suggestif » aurait pu emporter cette marée humaine, alors assoiffée de désir de puissance, comme un torrent !

 

Et les défilés militaires, cadencés, brillants, clinquants ? Cette musique qui sonne, ces timbales qui roulent ? Et qui font penser aux plus antimilitaristes : « ça me fait quelque chose ! » Suggestion émotive, encore et toujours ! 

 

Il y a donc une différence majeure entre « persuasion » et « suggestion ». Dans le premier cas, j’essaierai d’obtenir votre adhésion volontaire et consciente par la raison et les arguments. Dans le deuxième cas, j’emploierai un procédé entièrement différent, en passant outre votre conscience et votre raison…

 

En court-circuitant temporairement les fonctions supérieures du cerveau, l'émotion emboîte alors le pas sur la raison. Ce qui explique certains comportements inhumains produit lors des deux grandes guerres précédentes, ou le "degré zéro de la pensée" produit par les grands meetings politiques !

 

Partager cet article

Published by Trommenschlager.f-psychanalyste.over-blog.com - dans Dossier Neurologie

Soins conventionnels :

- Etat dépréssif

- Troubles anxieux

- Situations de crise

- Troubles compulsifs

- Hypnothérapie médicale

 

  Nouveau site internet :

  http://www.psychologie-luxeuil-70.com/

Rechercher

Soins spécifiques :

- Souffrances au travail 

- Thérapie de couple ou familiale

- Suivi scolaire et aide à l'orientation 

- Communication et relations publiques

- Facultés attentionnelles et concentration

Université Populaire UPL :

AP_circle_logo.jpeg
              
 
France bleu - Trommenschlager / Neuromarketing
 

Liens

setonly.png     cerveau-et-psycho.jpeg

collège DF   France-Culture

Pages externes