21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 08:16

eros-psyche.jpg 

Psyché ranimée par le baiser de l'amour - Marbre d'Antonio Canova 1793.

 


 « Pensée philosophique de Mai… »

 

Une folle idée me traverse l'esprit, qui pourrait ne pas en être une ! Pourquoi avons-nous chuté dans un corps, selon l’œuvre de Platon ? Pourquoi l’âme tombe t-elle comme Icare, qui perdit ses ailes et sa cire, et oublie tout dans sa condition d’homme ?


Très probablement parce que l’âme oublie l’essence même de la vérité: « Sa beauté », notre beauté, et la beauté des vertus. Nous oublions la beauté et nous sommes condamnés à tout redécouvrir… parce que sans elle, nous sommes déséquilibrés, et malades.


Sans la beauté, notre condition malade nous oblige à « la technique », prothèse vitale de nos corps prématurés, qui n’est pas la beauté mais la rationalité.

 

En conséquence, nous devenons hideux et avons honte de cet état de misère. Nous refusons de regarder notre reflet, tel Narcisse, de peur de notre laideur; et cette même « peur » nous rend « lâches» et nous empêche de voir ce qu’il reste de beauté immanente, pour trouver la force d’arpenter le chemin et s’exposer à nouveau en pleine lumière. « Nous devenons des créatures sombres et nocturnes. »


C’est le cas de bon nombre d’entre nous, nous nous voilons la face et laissons agir les gardiens du troupeau. Nous avons tout oublié de notre passé et de quoi nous sommes capables !


« La beauté est l’ultime vérité, compagne de l’amour, qui élève, sublime et libère les âmes noétiques » de leurs conditions corporelles et malades.


Dans la condition postmoderne, il n’y a plus ni honte, ni souci de la beauté de l’âme ou de la liberté, car « les supports techniques » nous offrent tant de béquilles que nous ne sentons même plus nos douloureuses infirmités ! Ils nous ont aseptisés et anesthésiés…


Comment, à cette condition, sans souffrances, se souvenir que nous étions beaux et unis dans la grâce du vivre ensemble ?


Non en chassant la technologie, qui pourrait être une formidable échelle de Jacob ; mais au prix de nos lourds efforts et de nos râles pour pallier à l’omniprésence de « l’hyper matériel » ! Seule la vigilance aujourd’hui peut nous sauver car l’homme n’est pas loin, avec l’approche de l’intelligence artificielle, de se prendre pour un demi-Dieu, et finalement « devenir le pire des démons ».

 

Il y a effectivement risque de faillite, ou de pathologie, du narcissisme primordial…Finalité dramatique d’une civilisation qui, par la symbiose « du Support et du Symbole », aurait pu atteindre les plus hauts sommets de la connaissance, de la bienveillance et de la beauté.

 

…A défaut, nous sombrons dans la boue de la bêtise et du vice.

 

 

------------------

 

Trommenschlager Franck Tous Droits Réservés ©2013. Droits sur le texte : « Et si c'était elle ? ». Article rédigé le 11 Mai 2013. Extrait de l'ouvrage :  « La beauté sublimée ».

La loi apporte sa protection à toute oeuvre sans distinction du genre, de la forme d'expression, du mérite ou destination (art L. 112-1 CPI). Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation expresse de l'auteur.

Partager cet article

Published by Trommenschlager.f-psychanalyste.over-blog.com - dans Dossier Psychanalyse

Soins conventionnels :

- Etat dépréssif

- Troubles anxieux

- Situations de crise

- Troubles compulsifs

- Hypnothérapie médicale

 

  Nouveau site internet :

  http://www.psychologie-luxeuil-70.com/

Rechercher

Soins spécifiques :

- Souffrances au travail 

- Thérapie de couple ou familiale

- Suivi scolaire et aide à l'orientation 

- Communication et relations publiques

- Facultés attentionnelles et concentration

Université Populaire UPL :

AP_circle_logo.jpeg
              
 
France bleu - Trommenschlager / Neuromarketing
 

Liens

setonly.png     cerveau-et-psycho.jpeg

collège DF   France-Culture

Pages externes